Archives par mot-clé : abbaye Saint-Martial

Conférence d’Eric Sparhubert : L’abbatiale du Sauveur de Saint-Martial de Limoges, un monument de l’art roman

Lundi 12 juin 2017 à 20 heures
à l’Opéra de Limoges

L’abbatiale du Sauveur de Saint-Martial de Limoges,
un monument de l’art roman

Conférence
par Eric Sparhubert

Maître de Conférences, Histoire de l’art ancien et médiéval
Université de Limoges, chercheur associé au CRIHAM EA 4270

Organisée par la Ville de Limoges

 

2016 : une année d’activités

Rapport Moral 2016

L’année 2016, 170année d’existence de la Société, a été marquée par le lancement d’un certain nombre de chantiers permettant d’actualiser le fonctionnement de notre association.

Séances mensuelles

  • Les 5 premières séances mensuelles se sont déroulées dans le petit auditorium de la BFM, généreusement mis à notre disposition par la ville de Limoges. Malheureusement, le durcissement des règles liées à l’état d’urgence n’a pas permis de maintenir cet accueil. C’est donc la Faculté de droit et des sciences économiques qui a bien voulu prendre le relais, son doyen, Mr Damien Roets, acceptant de mettre à notre disposition une salle pour tenir nos réunions. Il ne peut s’agir que d’une solution transitoire et la recherche d’un nouveau lieu d’accueil se poursuit, d’autant que l’accroissement du nombre des auditeurs, alors qu’aucune mesure de publicité n’a été réalisée en dehors de nos membres, oblige à rechercher un espace plus vaste.
  • Les séances ont regroupé 35 sociétaires, en moyenne, qui ont écouté 24 communications présentées par 17 conférenciers différents.
  • Avec l’aide de Nicole Raynaud, la Séance foraine a été organisée à Val-d’Issoire ce qui a permis de découvrir les deux anciennes communes de Mézières-sur-Issoire et de Bussière-Boffy. Nicole Raynaud a présenté l’église et les maisons anciennes de Bussière-Boffy, puis Évelyne Proust a fait de même avec l’église de Mézières. La séance de communication s’est déroulée devant un public nombreux et a permis d’aborder l’histoire des deux communes en longue durée, de l’Antiquité à la période contemporaine.

Collections

  • Les collections de la Société archéologique sont actuellement réparties en trois lieux principaux : les Archives départementales de la Haute-Vienne conservent les archives et les manuscrits de la société ainsi que sa bibliothèque, tandis que les collections archéologiques et les objets divers sont déposés, pour partie, au musée Adrien Dubouché et pour partie au Musée des Beaux-Arts. Après concertation avec les deux conservatrices, il a été décidé de déposer au Musée des Beaux-Arts l’ensemble des objets actuellement déposés au musée national ; étant entendu que les objets et documents pouvant présenter un intérêt pour le musée Adrien Dubouché y seront déposés ; une convention spécifique sera rédigée à cet effet. L’objectif étant d’assurer une cohérence des fonds ainsi que l’optimisation de leurs conditions de conservation et de communication au public.

Publication

  • Le tome 144 du bulletin a été publié avec retard, car il a fallu reconstituer toute la chaîne éditoriale, à la suite de la disparition de Jean Perrier. Riche de plus de 300 pages, il comporte un dossier consacré à Vicq-sur-Breuil où s’était tenue la séance foraine de l’année précédente.
  • Afin de diminuer le coût représenté par l’édition de ce volume, il a été décidé de passer en édition numérique ce qui nécessitera de faire évoluer légèrement le format et la mise en page de l’ouvrage : l’objectif étant d’en rendre la consultation plus attrayante, sans revenir sur les qualités de fonds et d’impression indispensable au maintien de la bonne tenue scientifique et de la renommée de notre publication.
  • En complément, 10 numéros de la lettre d’information ont été réalisés et distribués aux membres disposant d’un courriel.
  • La campagne de déstockage des anciens bulletins postérieurs à 1939 a été lancée auprès des membres à jour de leur cotisation ; ses premiers résultats sont particulièrement encourageants.

Expertises

  • Comme les années précédentes la Société archéologique et historique du Limousin a été sollicitée par de nombreux chercheurs en quête d’informations sur l’histoire et l’archéologie du Limousin.
  • La bibliothèque des avocats qui doit quitter les lieux qu’elle occupait dans le palais de justice a fait l’objet d’un rapide inventaire. Le travail a porté en priorité sur les ouvrages que les avocats ne souhaitent pas conserver. L’inventaire a permis de réaliser environ 250 notices concernant des ouvrages ou des périodiques juridiques essentiellement publiés au XIXe siècle. Il n’y a pas de véritables raretés dans cette première partie du fonds, mais le recueil des ex-libris permet d’avoir des informations sur les ouvrages que certains avocats ont données à l’Ordre, notamment Albin et Mounier.
  • La SAHL s’est associée à la campagne lancée par RHL pour que la nouvelle région utilise le terme Aquitaine pour sa dénomination. Plusieurs de ses membres ont participé aux réunions d’information et aux actions de communication organisées cet effet
  • Le président de la Société a été nommé, par le préfet de la Région Nouvelle-Aquitaine, comme l’un des trois représentants du monde associatif pour participer aux travaux de la Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS). Au cours de l’année 2016, la Société a été ainsi représentée aux 9 réunions de la CRPS, toutes sections confondues (plénières, commission permanente et section de recours), organisées à Bordeaux, Poitiers, Angoulême et Limoges.
  • La Société a également participé à la traditionnelle réunion du comité consultatif du patrimoine historique et archéologique de la ville de Limoges.
  • Par ailleurs, plusieurs membres de la Société archéologique ont participé aux réunions du comité scientifique mis en place par la ville de Limoges dans le cadre des fouilles de l’abbaye Saint-Martial. Elle a été appelée à faire part de son inquiétude sur certaines propositions de mise en valeur qui ne lui paraissent pas respectueuses de l’intégrité des vestiges et peu aptes à rendre compte de l’intérêt majeur du site dans l’histoire de l’art et de la culture de l’Europe médiévale. Il serait véritablement dommage que Limoges laisse ainsi passer un élément patrimonial exceptionnel et susceptible d’être le support d’une véritable valorisation touristique et économique.

De même, la Société s’est inquiétée de l’absence de protection physique des vestiges à l’issue de la dernière campagne de fouilles, des protections n’ont finalement été mises en place qu’après la période de gel.

Séance mensuelle : 28 mars 2017

La prochaine séance aura lieu, à 18 h, à la Faculté de Droit et des Sciences économiques (site du Forum, derrière la BFM), salle B 317

28 mars 2017
Assemblée générale – élection triennale

  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Élection triennale

Séance ordinaire

  • Pascal Texier : « Adémar de Chabannes et la communauté juive de Limoges (première moitié du XIe siècle) »

 

 

 

Conférence : « Saint-Martial de Limoges, l’abbatiale romane du Sauveur »

Haute-Vienne romane et gothique
L’âge d’or de son architecture

La Société française d’archéologie sera présente au 7e forum de l’histoire du Limousin le vendredi 24 mars 2017. À cette occasion elle présentera officiellement le volume du Congrès archéologique consacré au département de la Haute-Vienne et sa vice-présidente, Éliane Vergnolle, donnera une conférence à 15 heures : « Saint-Martial de Limoges, l’abbatiale romane du Sauveur »

 

Le tome 143 (2015) est paru

Riche de 393 pages et abondamment illustrées, le tome 143 (2015) aborde un large champ historique et patrimonial, de l’Antiquité à nos jours. Les sociétaires présents à la séance du 22 décembre pourront le retirer sur place (à partir de 17 h 30). Il sera ensuite envoyé à tous les autres membres, à jour de leur cotisation 2015 (35 €).


  • DOSSIER

Louis Bonnaud, Jean Perrier : soixante-dix ans d’histoire de la SAHL
In memoriam : Louis Bonnaud et Jean Perrier au service de la SAHL, par P. Texier
Louis Bonnaud folkloriste, par J.-L. Deredempt
Bibliographie de Louis Bonnaud, par P. Texier
Jean Perrier archéologue, par J.-P. Bost
Bibliographie de Jean Perrier, par J.-P. Bost

  • HISTOIRE

La Pierre Randouilhère, une pierre à dévotions populaires sur une zone minière à Châteauneuf-la-Forêt, par B. Hospital
Hypothèses au sujet de la basilique carolingienne du Sauveur du monastère Saint-Martial de Limoges, par J. Fr. Boyer
Informations sur la vie matérielle au xive siècle d’après les comptes de l’évêque de Limoges et du chapitre de la Chapelle-Taillefert, par R. Chanaud
L’abbaye de Saint-Martin des Feuillants aux xviie et xviiie siècles, par A. Brissaud
La création des Porcelaines de Beaublanc, par J. Plainemaison
Des chemins de fer à voie étroite à la compagnie des Chemins de Fer Dépar­tementaux de Haute-Vienne (1re partie), par J.-J. Texier
Georges Teyssier d’Orfeuil, une grande figure limousine dans la guerre et la Résistance, par P. Plas

  • HISTOIRE DE L’ART ET DU PATRIMOINE

Les émaux de Limoges découverts en Angleterre et au Pays de Galles, par M. Lewis
La légende de saint Martial, enquête sur un ensemble émaillé de Jean II Pénicaud tombé dans l’oubli, par V. Notin
Les acquisitions du musée des Beaux-arts en 2014, par V. Notin
Facétie d’archéologue au pays des pharaons, par V. Notin et C. Baujard
Les acquisitions patrimoniales de la Bfm de Limoges. Limoges et le Limousin 2009-2014, par Et. Rouziès

Les hôpitaux militaires de la Grande Guerre en Limousin (Programme de recherche), par P. Plas
Procès-verbaux des séances de 2014
Index analytique