Tous les articles par admin

Réunion mensuelle – 25 octobre

La prochaine réunion aura lieu le mardi 25 octobre aux Archives départementales, à 18 h avec l’ordre du jour suivant :

Actualité du patrimoine.

Stéphane Lafaye : Présentation des actes du colloque L’Abbaye de Solignac (VIIe – XVIIIe siècle) — Mémoires plurielles d’une très ancienne fondation.

Pascal Texier : La République espagnole est-elle née à Limoges ?

Vient de paraître : L’Abbaye de Solignac (VIIe – XVIIIe siècle)

Andrault-Schmitt (Claude), Lafaye (Stéphane), Lemaitre (Jean-Loup), dir. , L’Abbaye de Solignac (viie – xviiie siècle) – Mémoires plurielles d’une très ancienne fondation, Limoges (Pulim), 2022, ISBN13               9782842878528

Cet ouvrage réunit les actes du colloque tenu dans l’abbaye de Solignac du 20 au 22 septembre 2018. Il s’agissait d’une troisième rencontre ayant pour but une exploration pluridisciplinaire des établissements religieux du Limousin ayant connu leur gloire à l’époque médiévale, après Saint-Martial de Limoges et Saint-Yrieix. Parce que le colloque a tenu ses promesses en matière d’échanges, il est apparu indispensable de commanditer d’autres études, ainsi des éditions de sources supplémentaires ou des relevés enfin exacts permettant de mieux lire l’abbatiale et son contexte urbain.

Le monastère bénédictin dispose de grands atouts pour prendre une place plus qu’honorable dans la grande Histoire. Les fonds textuels sont importants, y compris pour le Haut Moyen Âge ; les fonds iconographiques ne sont pas moins exceptionnels, y compris pour l’Époque moderne.

Si ce recueil invite à mettre à jour la riche historiographie de champs d’étude déjà explorés, s’il met en lumière des sources documentaires jusque-là peu ou pas analysées, il ne peut prétendre résoudre toutes les questions posées. Espérons qu’il encouragera de nouvelles recherches.

 

 Présentation

Claude Andrault-Schmitt

 Éloi et la question de la fondation de Solignac  au VIIe siècle

  • La charte de cession d’Éloi (21 décembre 638) : Édition et traduction (Stéphane Lafaye, Jean-François Boyer, Robert Chanaud, Cécile Treffort)
  • L’abbaye de Solignac : une fondation modèle ? (Catherine Faure)
  • Les miracles de saint Éloi (Edina Bozoky)

 Éloi, Remacle et leurs successeurs au nord de la Seine

  • Sub habitu saeculari – in episcopatu. Notes biographiques sur saint Éloi (Charles Mériaux)
  • Jalons pour une histoire des relations entre les abbayes de Stavelot  et de Solignac, du VIIeau XIIIe siècle (Alain Dierkens)
  • Le monastère de Stavelot. Les vestiges archéologiques du haut Moyen Âge (Brigitte Neuray)

 Le monastère de Solignac à la lumière des sources écrites

  • Le fonds d’archives de l’abbaye de Solignac (Pascale Marouseau)
  • Sub immunitatis nostrae regiaque tuitione…Solignac, une grande abbaye carolingiennen sous protection royale (Cécile Treffort)
  • La gestion des documents juridiques à l’abbaye de Solignac au XIIesiècle. À propos des manuscrits des cartulaires (Laura Viaut)
  • Le rouleau des morts de Solignac (1240-1241) (Robert Chanaud)
  • Alimentation & liturgie à Solignac  dans les premières années du XIVesiècle (Jean-Loup Lemaitre)
  • La contribution de l’abbaye de Solignac  à la congrégation de Saint-Maur (XVIIe-XVIIIesiècles) (Daniel-Odon Hurel)

Une abbaye bénédictine dans son diocèse et sa ville

  • L’abbaye de Solignac aux XIeet XIIe siècles. Mutations d’un patrimoine et relations au monde (Stéphane Lafaye)
  • Les fouilles de la place Lemaigre Dubreuil à Solignac (2014) (Dimitri Paloumbas-Odile et Charlotte Halavant)
  • Morphologie d’un bourg monastique :  du castrum abbatial à la ville de Solignac (Christian Remy)
  • « L’en-dessous » de la ville. Les cavités du bourg monastique de Solignac  au Moyen Âge  et à la période moderne (Patrice Conte, Eric Balbo, Jean-Claude Grany)

 Cadre monumental et commande artistique

  • Les constructions du Moyen Âge. Une abbatiale singulière, un ensemble conventuel à imaginer (XIIe-XIIIesiècles) (Claude Andrault-Schmitt)
  • Les bâtiments de la Congrégation de Saint-Maur (Marie-Luce Pujalte)
  • Les stalles de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Solignac (Kristiane Lemé-Hébuterne)
  • Reliques, reliquaires et orfèvrerie  au monastère Saint-Pierre de Solignac (VIIe-XVIIIesiècle) (Jean-François Boyer)

 Annexes

  • Listes des abbés et titulaires d’offices religieux (Christian Remy)
  • Les images du Livre du chapitre (Légendées par Claude Andrault-Schmitt)
  • Plans, coupes et relevés (Éric Balbo, légendes de Claude Andrault-Schmitt)

 Conclusion

  • Regards sur l’histoire d’une abbaye (Jean-Loup Lemaitre)

 

Réunion mensuelle – 27 septembre

La prochaine réunion aura lieu le mardi 27 septembre au Poudrier (salle du Moulin), à 18 h avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualité du patrimoine
  • Pascal Texier, « À propos de l’antijudaïsme d’Adhémar de Chabannes ».
  • Romain Villeneuve « À propos des usages locaux ».
  • Martine Tandeau-de-Marsac, « L’atelier Chigot ».

181e Congrès archéologique de France. Creuse

Avec la tenue d’un congrès archéologique dans le département de la Creuse s’achève une trilogie limousine
amorcée en Corrèze (2005) et poursuivie en Haute-Vienne (2014). C’est un événement : la SFA n’était pas venue
en Creuse depuis…le congrès archéologique de Limoges, en 1921 ! Les sociétaires n’avaient alors visité que
quelques monuments (l’hôtel des Moneyroux à Guéret, les églises d’Ahun, du Moutier d’Ahun, de La Souterraine
et de Bénévent-l’Abbaye).
Entre temps, la connaissance du patrimoine creusois a été profondément renouvelée par une recherche
dynamique, portée tant par les travaux tant universitaires des sociétés savantes. On perçoit désormais mieux la
position très particulière de cette région de la Marche limousine, située à la limite septentrionale du Massif
central, hérissée de puissants châteaux et d’une multitude de manoirs, pour la plupart d’entre eux édifiés à la fin
du Moyen Âge et à l’aube de la Renaissance.
Comme le Limousin dans son ensemble, la Marche fut une terre d’évangélisation précoce et d’intense occupation
érémitique et monastique. Aux XIe et XIIe siècles, la concurrence entre moines bénédictins et chanoines
réguliers suscita une efflorescence architecturale dont témoignent des églises comptant parmi les chefs
d’œuvre de l’époque romane tandis que les nombreuses chapelles templières ou hospitalières qui nous sont
parvenues traduisent le rôle joué par les ordres militaires au cours des siècles suivants.
Devant une telle richesse, faire un choix s’est avéré difficile. Souvent, ce sont les distances et les difficultés de
circulation ou d’accès qui ont conduit à écarter du programme tel ou tel site, comme Bourganeuf, ville située à la
limite de la Haute-Vienne, ou le château de Crozant, dont les ruines – qui ont inspiré tant de peintres – dominent
une boucle de la Creuse, aux confins du Berry. Ce sont également des raisons logistiques qui nous ont conduit à
choisir Aubusson comme centre du congrès plutôt que Guéret, capitale historique du comté de la Marche – mais
ce choix permettra de découvrir un autre aspect du patrimoine creusois : la production de tapisseries.

Programme –  Modalité d’inscriptionBulletin d’inscription

Réunion mensuelle : 22 février 2022

Séance mensuelle

22 février 2022, 18h.

Archives départementales de la Haute-Vienne
(Salle de conférences )

  • Martine Larigauderie-Beyjaud, « Les Vayssières, le site des miracles de la Vita d’Étienne de Muret  entre catharisme et rebellions ».
  • Yves Delassis, « La tête sculptée de l’église de   La-Roche-l’Abeille,  un élément de la mise au tombeau de l’église des Salles-Lavauguyon ? »
  • Alain Dionnet : « Acquisitions du musée des Beaux-arts ».

Pass vaccinal et port du masque

 

Conférence : Saint-Martial de Limoges

Limoges, 30 novembre, 18h, BFM,  auditorium Clancier

 

Conférence d’Eliane Vergnolle

« Saint-Martial de Limoges.
La mémoire des saints et la création architecturale au XIe siècle »

  

Éliane Vergnolle est professeur honoraire des Universités et membre correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Les recherches qu’elle a menées depuis plus de trente ans sur l’architecture religieuse à l’époque romane ont largement contribué à renouveler notre vision du sujet (L’art roman en France, Paris, Flammarion, 1992) notamment à travers l’étude de quelques monuments majeurs du XIe siècle (Saint-Benoît-sur-Loire, Saint-Martial de Limoges, Sainte-Foy de Conques).

Entrée libre
Dans le respect des consignes sanitaires,
Passe sanitaire et port du masque obligatoires
pendant toute la durée de la séance.

 

Réunion mensuelle : 30 novembre 2021

Les investigations archéologiques liées au réaménagement de la place de la République, à Limoges, ont révélé une partie importante de l’abbatiale de Saint-Martial. Le caractère spectaculaire des vestiges conservés en élévation parfois sur plus de trois mètres, mais surtout leur grande qualité architecturale et les éléments de datation que la fouille a permis d’établir, concourent à en faire l’une des découvertes les plus significatives pour l’archéologie médiévale limousine de ces cinquante dernières années. Mais qu’elle en est la place dans le paysage architectural français et européen au moment où naît et se développe l’art roman ? C’est à cette question que sera consacrée la réunion du mardi 30 novembre 2021 (BFM, auditorium Clancier, 18 h).

  • Présentation des actes du colloque Saint-Martial de Limoges. Millénaire de l’abbatiale romane (1018-2018), organisé par la Société française d’archéologie, la Société archéologique et historique du Limousin et l’Université de Limoges.
  • Conférence d’Éliane Vergnolle (professeur honoraire des Universités et membre correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres) : « Saint-Martial de Limoges. La mémoire des saints et la création architecturale au XIe siècle »

Entrée libre

Dans le respect des consignes sanitaires,

Passe sanitaire et port du masque obligatoires pendant toute la durée de la séance.