Archives de catégorie : Activités

Réunion mensuelle : 27 octobre 2020

Séances mensuelles

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu le mardi 27 octobre 2020
à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualités archéologiques et patrimoniales.
  • Yves Delassis : Proposition de restitution cartographique de l’état des fonds du bourg de Coussac-Bonneval.
  • Pascal Texier : Le réaménagement du chœur de la collégiale Saint-Martial (xviie xviiie siècles)

Dans le respect des consignes sanitaires,
le port du masque sera obligatoire pendant toute la durée de la séance

 

La séance du mardi 24 novembre sera entièrement consacrée à la présentation des actes du colloque Saint-Martial de Limoges, Millénaire de l’abbatiale romane 1018-2018. À cette occasion, Éliane Vergnolle, vice-présidente de la Société Française d’Archéologie, donnera une conférence : « Saint-Martial de Limoges et les autres. L’architecture de pèlerinage re-visitée à la lumière des recherches récentes ».

Réunion mensuelle : 29 septembre 2020

Séances mensuelles

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu le mardi 26 septembre 2020 à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale.
  • André Larigauderie : Granges ovalaires
  • Jacques Plainemaison : Rapports d’inspection de la Banque de France (1885-1920)

Dans le respect des consignes sanitaires,
le port du masque sera obligatoire pendant toute la durée de la séance

 

Vient de paraître : Bulletin de la SAHL, t. 145 (2017)

Vient de paraître

Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin,
Limoges (SAHL), 2020, t. 145, 364 p.,
ISBN 978-9572622-0-5, ISSN 0184-7651.

 Sommaire

I — Dossier Val d’Issoire
(Bussière-Boffy et Mézières-sur-Issoire)

  • Jean François BOYER, Hypothèses sur I’occupation du sol en Val d’Issoire durant le haut Moyen Âge, de Blond à Saint-Germain-de-Confolens.
  • Nicole RAYNAUD, Un ensemble remarquable de maisons anciennes au bourg de Bussière-Boffy.
    Évelyne PROUST, L’église de Mézières-sur-Issoire.
  • Michel C. KIENER, Circuler dans le canton de Mézières-sur-Issoire (Haute-Vienne) au xixe siècle.
  • Catherine FAURE et Marie-Paule LAPAQUETTE, Sur les traces d’Alfred Bouchaud, élève-instituteur à Mézières-sur-Issoire, soldat de la Grande Guerre, mort pour la France (1895-1917).

II — Histoire

  • Alain BRISSAUD, Au début du règne de Charles VII, le parlement siégeant à Poitiers met fin à la guérilla opposant les frères de Gamaches aux habitants de La Souterraine.
  • Stéphanie DELAGNIER, Le temporel de l’évêque de Limoges à la fin du Moyen Âge.
  • Bernard BERNABEN, Pierre Chalard, bourgeois marchand et humaniste de Saint-Léonard au xvie siècle.
  • Thomas SCHNEIDER, « Messieurs les Jouviond », ou le népotisme ecclésiastique à Limoges à la fin du Moyen Âge.
  • Jean François BOYER, Réflexions autour de trois versions du plan de la basilique de Saint-Martial de Limoges par l’abbé Martial Legros (1784).
  • Michel C. KIENER et Valérie MAZET, Les officiers du 63e régiment d’infanterie de Limoges pendant la Grande Guerre.
  • Stéphane WEISS, Automne 1944 : le grand dessein militaire du colonel Rivier (Maurice Rousselier).
  • Jean-Marie ALLARD, Le fonds Antoine Perrier à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges.
  • Pascal PLAS et Pascal TEXIER, La bibliothèque des avocats du barreau de la cour d’appel de Limoges.
  • Pascal TEXIER, François-Auguste Jaugeas, pionnier de la radiologie française.

III — Histoire de l’art

  • Anne-Claire GARBE, L’après-midi d’un faune en Limousin ? Un nouveau vitrail de l’atelier Chigot pour le musée des Beaux-Arts de Limoges.
  • Alain-Charles DIONNET, Anne LIÉNARD et Véronique NOTIN, Les acquisitions du musée des Beaux-Arts de Limoges 2016.

IV — Chroniques

  • Pascal TEXIER, Notes bibliographiques 2016 (archéologie, histoire et histoire de l’art).
  • Procès-verbaux des séances (Inscriptions au-dessus des portes de la chapelle de Chateauponsac ; monnaies mérovingiennes du Limousin ; Limoges 1943, projet de la grande cité administrative de Vichy ; l’école en Haute-Vienne en l’an X de la République ; la triple disparition du couvent des Jacobins à Limoges ; à propos d’un prétendu « temple franc-maçon » à Limoges ; le cahier noir de l’atelier Fauré ; l’autel de saint Martial à Saint-Pierre de Rome ; une litre funéraire à Chenevières ; droits d’usage au bois de Jensac, commune de Glanges, etc.)

L’ouvrage sera adressé à tous les membres à jour de leur cotisation 2017 (35 € + 5 € pour envoi postal).

Réunion mensuelle : 23 janvier 2020

La prochaine réunion aura lieu le jeudi 23 janvier 2020 à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

 

  • Actualités archéologiques et patrimoniales.
  • Anne Liénard et Alain-Charles Dionnet : Les acquisitions du musée des Beaux-Arts de Limoges (2019).
  • Jean François Boyer : La journée d’étude sur les émaux du Moyen-âge (Louvre).
  • Pascal Texier : A propos d’une aquarelle de Jacques Joseph Maquart, Un mariage juif, Limoges, 1872.

Réunion mensuelle : 17 décembre 2019

La prochaine réunion aura lieu le mardi 17 décembre 2019 à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale
  • Jean François Boyer : « Compte-rendu de la Journée d’étude sur les émaux médiévaux du Louvre ».
  • Alain Dionnet, Anne Liénard, « Les acquisitions du musée des Beaux-arts — palais de l’évêché en 2019 ».

Réunion mensuelle : 26 novembre 2019

Séance mensuelle

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu
le  mardi 26 novembre 2019
à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale
  • Martine Larigauderie: « Les prieurs successeurs d’Étienne de Muret, les évêques et les vicomtes (1124-1229) ».
  • Mireille Della Giacomo: « Jean Virolle : itinéraire d’un artiste méconnu ».
  • Pascal Texier: « La Trinité de Thouron et les tableaux des Feuillants de Limoges ».

 

Réunion mensuelle : 29 octobre 2019

La prochaine réunion aura lieu le mardi 29 octobre à la BFM de Limoges (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualités archéologiques et patrimoniales
  • André Larigauderie : « La lumière dans les églises de Grandmont ».
  • Nicolas Védélago : « Bilan des travaux sur les Monuments historiques en Haute-Vienne ».
  • Pascal Texier : « La Trinité de Thouron et les tableaux des Feuillants de Limoges ».

Réunion mensuelle : 24 septembre 2019

La prochaine réunion aura lieu le mardi 24 septembre à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualités archéologiques et patrimoniales
  • Pascal Texier : A propos du plan d’alignement de Limoges (1775)
  • Pascal Plas : Le bâtis provisoire en situation de ruine : le cas d’Oradour
  • Michel Kiener : Années 1960 : l’invention « au canon » des zones industrielles de Limoges

La SAHL fait de don de la lanterne des morts à la commune de Coussac-Bonneval

Un monument exceptionnel.

Construite en moellons de granit, hourdés au mortier, cette lanterne est constituée d’un fut octogonal de six mètres, divisé en deux par un cordon larmier et surmonté de huit petites piles reliées par des arcades. L’ensemble est couronné d’une pyramide tronquée à huit pans. Le monument repose sur un socle carré, précédé d’un massif pouvant servir d’autel. À l’origine, il se trouvait dans l’ancien cimetière. La lithographie de Villain, d’après un dessin de Léonard Albert, donne une vision romantique de cette implantation primitive.

Particulièrement nombreuses en Haute-Vienne et Creuse, les lanternes des morts témoignent du lien particulier que les populations médiévales entretenaient avec leurs morts.

Le sauvetage par la SAHL

En juillet 1888, le Préfet signale à la Société Archéologique et Historique du Limousin les menaces de démolition qui pèsent sur les lanternes des morts de Vicq-sur-Breuilh et Coussac-Bonneval. La SAHL sollicite l’appui du Comité des Travaux Historiques et intervient pour qu’elles soient conservées. Si la démarche n’a pas eu d’effet pour Vicq, elle eut plus d’écho à Coussac. Le Conseil municipal ayant déclaré qu’il n’avait pas les ressources nécessaires pour restaurer le monument, la SAHL offre de s’en charger à condition que la propriété soit cédée. La proposition est acceptée par la commune, puis par la préfecture, et la Société charge l’un de ses membres, l’architecte Jules Tixier, d’en réaliser la restauration. Par la suite et sur la demande de Frank Delage, président de la SAHL, la lanterne a été classée au titre des Monuments historiques le 9 février 1939.

Le retour dans le giron communal

La prise en compte de leur patrimoine par les collectivités et le public ayant beaucoup changé depuis la fin du xixe siècle, les monuments anciens bénéficient désormais d’une protection administrative forte. C’est pourquoi la SAHL a estimé ne plus avoir vocation à détenir ces biens qui peuvent revêtir un grand intérêt patrimonial, touristique et identitaire pour chaque commune. C’est indéniablement le cas pour la lanterne des morts de Coussac-Bonneval. C’est pourquoi la Société a souhaité transférer la propriété de ce monument à la commune de Coussac-Bonneval. C’est ce qui sera officiellement scellé lors de la Séance foraine que la SAHL tiendra à Coussac-Bonneval, le 26 juin 2019.

Pour en savoir plus

  • Sur les lanternes des morts : Cécile Treffort, « Les lanternes des morts : une lumière protectrice ? », Cahiers de recherches médiévales [en ligne], 8 | 2001, mis en ligne le 13 mars 2008, consulté le 22 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/393 ; DOI : 10.4000/crm.393 ; M. Plault, Les lanternes des morts. Inventaire, histoire et liturgie, Poitiers, Brissaud, 1988.
  • Sur les lanternes des morts en Limousin : Lecler, « Les fanaux en Limousin », Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, t. XIII (1863), p. 69-82.
  • Sur la lanterne des morts de Coussac-Bonneval: fiche de la base Mérimée