Archives de catégorie : Activités

Réunion mensuelle : 26 novembre 2019

Séance mensuelle

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu
le  mardi 26 novembre 2019
à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale
  • Martine Larigauderie: « Les prieurs successeurs d’Étienne de Muret, les évêques et les vicomtes (1124-1229) ».
  • Mireille Della Giacomo: « Jean Virolle : itinéraire d’un artiste méconnu ».
  • Pascal Texier: « La Trinité de Thouron et les tableaux des Feuillants de Limoges ».

 

Réunion mensuelle : 29 octobre 2019

La prochaine réunion aura lieu le mardi 29 octobre à la BFM de Limoges (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualités archéologiques et patrimoniales
  • André Larigauderie : « La lumière dans les églises de Grandmont ».
  • Nicolas Védélago : « Bilan des travaux sur les Monuments historiques en Haute-Vienne ».
  • Pascal Texier : « La Trinité de Thouron et les tableaux des Feuillants de Limoges ».

Réunion mensuelle : 24 septembre 2019

La prochaine réunion aura lieu le mardi 24 septembre à la BFM (auditorium Clancier), à 18 h. avec l’ordre du jour suivant :

  • Actualités archéologiques et patrimoniales
  • Pascal Texier : A propos du plan d’alignement de Limoges (1775)
  • Pascal Plas : Le bâtis provisoire en situation de ruine : le cas d’Oradour
  • Michel Kiener : Années 1960 : l’invention « au canon » des zones industrielles de Limoges

La SAHL fait de don de la lanterne des morts à la commune de Coussac-Bonneval

Un monument exceptionnel.

Construite en moellons de granit, hourdés au mortier, cette lanterne est constituée d’un fut octogonal de six mètres, divisé en deux par un cordon larmier et surmonté de huit petites piles reliées par des arcades. L’ensemble est couronné d’une pyramide tronquée à huit pans. Le monument repose sur un socle carré, précédé d’un massif pouvant servir d’autel. À l’origine, il se trouvait dans l’ancien cimetière. La lithographie de Villain, d’après un dessin de Léonard Albert, donne une vision romantique de cette implantation primitive.

Particulièrement nombreuses en Haute-Vienne et Creuse, les lanternes des morts témoignent du lien particulier que les populations médiévales entretenaient avec leurs morts.

Le sauvetage par la SAHL

En juillet 1888, le Préfet signale à la Société Archéologique et Historique du Limousin les menaces de démolition qui pèsent sur les lanternes des morts de Vicq-sur-Breuilh et Coussac-Bonneval. La SAHL sollicite l’appui du Comité des Travaux Historiques et intervient pour qu’elles soient conservées. Si la démarche n’a pas eu d’effet pour Vicq, elle eut plus d’écho à Coussac. Le Conseil municipal ayant déclaré qu’il n’avait pas les ressources nécessaires pour restaurer le monument, la SAHL offre de s’en charger à condition que la propriété soit cédée. La proposition est acceptée par la commune, puis par la préfecture, et la Société charge l’un de ses membres, l’architecte Jules Tixier, d’en réaliser la restauration. Par la suite et sur la demande de Frank Delage, président de la SAHL, la lanterne a été classée au titre des Monuments historiques le 9 février 1939.

Le retour dans le giron communal

La prise en compte de leur patrimoine par les collectivités et le public ayant beaucoup changé depuis la fin du xixe siècle, les monuments anciens bénéficient désormais d’une protection administrative forte. C’est pourquoi la SAHL a estimé ne plus avoir vocation à détenir ces biens qui peuvent revêtir un grand intérêt patrimonial, touristique et identitaire pour chaque commune. C’est indéniablement le cas pour la lanterne des morts de Coussac-Bonneval. C’est pourquoi la Société a souhaité transférer la propriété de ce monument à la commune de Coussac-Bonneval. C’est ce qui sera officiellement scellé lors de la Séance foraine que la SAHL tiendra à Coussac-Bonneval, le 26 juin 2019.

Pour en savoir plus

  • Sur les lanternes des morts : Cécile Treffort, « Les lanternes des morts : une lumière protectrice ? », Cahiers de recherches médiévales [en ligne], 8 | 2001, mis en ligne le 13 mars 2008, consulté le 22 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/crm/393 ; DOI : 10.4000/crm.393 ; M. Plault, Les lanternes des morts. Inventaire, histoire et liturgie, Poitiers, Brissaud, 1988.
  • Sur les lanternes des morts en Limousin : Lecler, « Les fanaux en Limousin », Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, t. XIII (1863), p. 69-82.
  • Sur la lanterne des morts de Coussac-Bonneval: fiche de la base Mérimée

Séance foraine à Coussac-Bonneval : 26/06/2019

Société Archéologique et Historique du Limousin
 59e séance foraine publique

Coussac-Bonneval

Mercredi 26 juin 2019

La 59e séance foraine publique, organisée par notre Société, se tiendra dans la commune de Coussac-Bonneval le mercredi 26 juin 2019.

Programme

  • 17 h 15 : Rendez-vous devant la mairie, place Daniel Lamazière.
  • 17 h 30 : Visite de l’église (Eric Sparhubert) et de son mobilier (Pascal Texier), du bourg et de la lanterne des morts.
  • 19 h : départ pour le Domaine de l’Angelaud, à 5 mn de Coussac-Bonneval, où aura lieu le repas. Réservation obligatoire avant le 21 juin par chaque adhérent, soit par téléphone (05.55.75.06.89), soit par messagerie électronique (contact@domainedelangelaud.com).
    Repas pour 22,50 € boissons et café compris
    Rôti de porc au romarin et miel du domaine et ses petits légumes
    Tarte aux pommes bio du domaine
    Possibilité de modifier le choix du plat en cas d’allergie (voir directement avec le restaurant lors de la réservation).
  • 20 h 30 : salle des fêtes de Coussac-Bonneval, à côté de la mairie, place Daniel Lamazière

Communications

  • 20 h 45 : accueil de M. Philippe Sudrat, maire de Coussac-Bonneval.
  • 21 h : ouverture de la séance par le président, M. Pascal Texier et      « Historique de la lanterne des morts »
  • 21 h 15 : Jean François Boyer, « Coussac avant Bonneval : réflexions et hypothèses sur les premiers siècles »
  • 21 h 30 : Jean-Pierre Thuillat, « La destruction du site de Bré par le vicomte de Limoges »

Pause

  • 22 h : Yves Delassis, « L’ancien château de Lauterie (Coussac-Bonneval) »
  • 22 h 15 : Christian Rémy, « Les obsèques d’Antoine de Bonneval (1505) »
  • 22 h 30 : François Garet, « L’école des frères de la Doctrine chrétienne (1880-1904) »

À l’issue de la séance, un pot sera offert par la mairie.

Réunion mensuelle – Assemblée générale : 29 mai 2019

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu le  Mercredi 29 mai 2019, de 18 à 20 h à la BFM de Limoges, Auditorium Clancier

Assemblée générale ordinaire

  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Questions diverses

Réunion mensuelle

  • Eric Balbo : « Le prieuré du Chalard, apport des relevés lasergrammétriques pour l’étude architecturale ».
  • Hélène Mousset : « Actualité archéologique ».

Réunion mensuelle : 30 avril 2019

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu le  mardi 30 avril 2019, de 18 à 20 h.
à la BFM de Limoges, Auditorium Clancier

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale
  • Jean François Boyer : « Les cuivres émaillés dits vénitiens de la Renaissance italienne»
  • Michel Kiener : « Un miracle : le Journal du magistrat Genebrias de Gouttepagnon (1800-1840) »

 

Réunion mensuelle : 26 février 2019

Séance mensuelle

La séance mensuelle de la SAHL aura lieu le  26 févier 2019, de 18 à 20 h.
à la BFM de Limoges, Auditorium Clancier

 

  • Actualité archéologique et patrimoniale
  • Laura Viaut : Les notes tironiennes dans les manuscrits carolingiens limousins
  • Pascal Texier : Le salon de compagnie de l’ancien évêché : entre sanctuaire monarchique et affirmation de l’Église concordataire

 

Réunion mensuelle : 27 novembre 2018

Séance mensuelle : 27 novembre 2018

18 h –  20 h.
BFM de Limoges, Auditorium G.-E. Clancier

Véronique Notin :

  • Reliquaire ou brûle-parfum ? À propos d’un cuivre limousin méconnu.
  • L’approvisionnement en cuivre des émailleurs limousins : du nouveau en faveur de l’hypothèse de Bernadette Barrière.
  • De la Société archéologique au musée de l’Évêché, ou comment naît un imbroglio historique et juridique.

Martine Demartial :

  • L’église de Saint Martin le Vieux et son mobilier : le cahier oublié